LASIRE (Lille)

Spectroscopie de Résonance Paramagnétique Electronique

Contact

Laboratoire de Spectroscopie pour les Interactions, la Réactivité et l’Environnement

Université de Lille
Sciences et Technologies 
59655 Villeneuve d’Ascq

La spectroscopie RPE transitoire (trEPR) est une méthode RPE à ondes continues ou pulsées qui permet d’examiner des espèces paramagnétiques photo-excitées, telles que des états moléculaires multiplets et des paires de radicaux, de manière résolue dans le temps après une excitation laser pulsée. Cette méthode fournit des informations cinétiques à l’échelle de la nanoseconde et plus, sans être perturbée par le temps mort du spectromètre. Les informations spectrales sont obtenues en détectant la magnétisation transitoire à un moment fixe après l’impulsion laser et en faisant varier l’intensité du champ magnétique sur la région dans laquelle les résonances sont attendues. Le trEPR s’est avéré indispensable pour les études des intermédiaires paramagnétiques dans les protéines photo-actives, telles que les centres de réaction photosynthétiques et les photorécepteurs de lumière bleue dans des conditions ambiantes, les matériaux pour les dispositifs photovoltaïques organiques et la compréhension des mécanismes de transferts d’électron dans les photo-batteries.

La plateforme RPE (Infranalytics FR2054) hébergée par le LASIRe est dotée de trois spectromètres RPE, deux impulsionnels (X et Q) et deux imageurs. Des mesures RPE en mode continu et impulsionnel sont réalisées au sein de la plateforme sur toute une variété de matériaux utilisés dans différents domaines de recherche comme la catalyse, le stockage de l’énergie et plus particulièrement sur les systèmes biologiques. La plateforme développe des méthodes de couplages lumière matière multi-longueur d’onde.

L’équipement disposera rapidement d’un accessoire RPE à balayage rapide (« rapid-scan »). La spectroscopie de résonance paramagnétique électronique à balayage rapide (RS-EPR) est la nouvelle grande étape de la RPE. La RS-EPR est une technique révolutionnaire qui ouvre de nouvelles possibilités qui n’étaient pas disponibles auparavant avec la RPE conventionnelle en ondes continues.  Avec une augmentation du rapport signal/bruit et une diminution du temps d’acquisition, la RS-EPR peut sonder de très faibles concentrations et des réactions très rapides.

Équipements ouverts à l’accueil dans le cadre de LUMA


Spectromètre bande X

Spectromètre bande X E580E Brüker en mode continu/impulsionnel/imagerie, double résonance électron-électron gradients YZ (200G/cm), température 77-473K, couplage photochimique/électrochimique : catalyse, énergies, sciences de la Terre et de l’Univers, matériaux du patrimoine.


Spectromètre multifréquences

Spectromètre multifréquences E580E Brüker (X,Q), modes impulsionnel et imagerie, double résonance électron-électron/électron-noyau, température 4-293K (cryofree), couplage photochimique : catalyse, énergies, sciences de la Terre et de l’ Univers, biologie structurale, matériaux du patrimoine, architectures bioinspirées, QuBits.


Spectromètre

Spectromètre E580E Brüker (X), onde continue, température 77K-1200K, couplage photochimique/électrochimique : chimie moléculaire, catalyse, énergies, sciences de la Terre et de l’Univers, biologie structurale, matériaux du patrimoine, architectures bioinspirées.

Les autres plateformes OPERANDO/PROTOTYPAGE

 ICP (Orsay) 
ICP (Orsay) 
Couplage entre spectrométrie de masse et excitation par laser infra-rouge
 LAMS (Paris) 
LAMS (Paris) 
Plateforme de photo vieillissement permettant de mieux comprendre la photo dégradation
 Ircelyon (Lyon) 
Ircelyon (Lyon) 
Caractérisation des propriétés de systèmes catalytiques sous illumination
 SyMMES (Grenoble) 
SyMMES (Grenoble) 
Spectroscopie RPE rapid scan couplée à un laser pour l’étude des phénomènes de conversion de l’énergie lumineuse
 IBS (Grenoble) 
IBS (Grenoble) 
RMN haut champ couplée à l’illumination par laser in situ